La garantie du meilleur prix
Devis personnalisés
Prix négociables

Choisir sa platine vinyle hifi

Bien choisir sa platine vinyle analogique

En parallèle à l'arrivée des lecteurs dématérialisés tout-numérique, nous assistons au retour en force de l'analogique dans l'univers de la Haute-Fidélité, notamment avec le grand retour du disque vinyle ! Nous allons donc aborder, dans ce guide d'achat Easylounge spécial analogique, un bref tour d'horizon des solutions Hi-Fi de... pointe (c'est le cas de le dire), en matière de lecture de disques vinyles microsillons. Nous n'allons pas vous replonger dans la nostalgie des années Vintage pendant lesquelles le disque noir était roi, mais vous donner un aperçu très actuel des possibilités de l'analogique. Certain(e)s d'entre vous vont pouvoir donc (re)marier la platine à leur installation, si vous avez encore des disques vinyles qui traînent, à moins d'en racheter des tout neufs en haute qualité chez votre disquaire préféré.

Qu'est-ce qu'un disque vinyle ?


Le disque vinyle microsillon stéréophonique, dit aussi disque noir, est une galette plate en polychlorure de vinyle, dont l'épaisseur indiquera la qualité : un disque 33 tours bien épais pesant 180 grammes sera rigide et relativement indéformable. Attention, le vinyle est une matière fragile, très sensible à la chaleur, à la poussière et aux rayures, qu'il faut manier avec précaution : évitez soigneusement les traces de doigts et remettez toujours le disque dans sa pochette anti-poussière (et souvent anti-statique). Comportant donc deux faces, chaque face d'un disque est gravée par un burin qui se déplace le long d'un axe placé tangentiellement par rapport au support, pour éviter les erreurs de gravure. Les deux vitesses de lecture les plus courantes sont, en tours par minute, 33,33 (dit 33 tours) et 45 tours. Les formats les plus usités sont le diamètre 30 cm (pour un album, soit plusieurs titres par face, ou un maxi 45 tours, avec un petit trou central) et le format dit "single" ou simple, plus petit, avec un gros trou central nécessitant un centreur, comportant un seul titre par face.

disque vinyle

 

Le principe du microsillon, qui tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, repose sur la gravure de l'onde sonore analogique dans l'épaisseur du disque : chaque flanc du sillon représentera une voie, droite ou gauche. Contrairement au numérique qui est basé sur l'échantillonnage, c'est-à-dire le découpage en milliers d'échantillons par seconde du signal (44.100 découpages par seconde pour un disque compact audionumérique, sur une échelle de 16 bits), l'analogique ne présente absolument aucune compression ni découpage, et sera donc extrêmement fidèle au signal original ! Ainsi, à morceau équivalent, une bonne platine vinyle sera supérieure en terme de rendu à une excellente platine CD, dont le spectre sonore sera "décalé" par rapport à la réalité (plus d'aigu, moins de graves qu'un disque vinyle). D'où notre guide d'achat Easylounge pour mieux vous 'aiguiller' sur les bonnes solutions pour profiter d'un son analogique "naturel" de très bonne qualité !

Anatomie d'une platine vinyle


Une platine vinyle analogique "standard" - qu'on appelait aussi jadis table de lecture, pick-up, phonolecteur ou tourne-disques - se composera des éléments suivants :

  • Une caisse (en plastique, bois, métal, résine...), avec un couvercle anti-poussière rabattable (amovible ou non)
  • Un plateau circulaire tournant (plus ou moins épais, en métal, résine, verre...) d'environ 30 cm de diamètre
  • Un moteur d'entraînement du plateau (direct, à courroie, à galet...)
  • Un système de changement de vitesse (16, 33 1/3, 45 ou 78 tours par minute)
  • Un bras porte-cellule (tangentiel, unipivot, en S, droit, plus ou moins réglable, etc.)
  • Une cellule phonolectrice (à aimant mobile MM, à bobine mobile MC, magnétique, céramique...) avec sa pointe de lecture (diamant, saphir...)
  • Une connectique (RCA, DIN...), un système anti-parasite (fil de masse), et un câble d'alimentation électrique

Chacun de ces éléments constituera un critère de choix pour le consommateur, sans même parler de couleur ou de type de matière utilisé : les constructeurs doivent donc effectuer un savant dosage pour répondre à des usages divers, particulier ou professionnel, intensif ou ponctuel, purement audiophile ou hi-fiste. Comme avec tout élément séparé haute-fidélité, le poids de l'ensemble sera déterminant pour la qualité de votre platine vinyle, à savoir qu'une table de lecture bien lourde aura potentiellement plus de chances d'être de meilleure qualité qu'une platine en plastique ultra-légère à petit budget. Naturellement, le choix de la pointe en contact avec le disque sera déterminante pour la suite. Cette pointe dite de lecture est fixée à une cellule phono, dont le rôle est de transformer les variations du double sillon mécanique en impulsions électriques, qui seront ensuite amplifiées, nous y reviendrons. Le choix de cette tête de lecture est primordial : c'est elle qui va donner la coloration d'ensemble, et assurer la transformation des informations mécaniques en impulsions électriques. Aïe ma pauvre tête ?...


Quelle tête pour ma cellule Phono ? Quelle cellule pour ma tête ?

schema
Sans rentrer dans le casse-tête "cellule MM ou cellule MC", sachez que les cellules et têtes de lecture phono se classent en deux principales catégories : les cellules à bobine mobile, MC (pour Moving Coil), et celles à aimant mobile, MM (pour Moving Magnet). Certaines cellules possèdent une pointe de lecture amovible, qui se changera régulièrement pour une fraction du prix de la tête complète. Achetez-en toujours par précaution une paire d'avance, on ne sait jamais ! Une pointe de lecture se doit d'être extrêmement résistante, et se taille donc dans du diamant (sauf pour les 78 tours où l'on utilisera une aiguille en acier) ; malgré cela, le frottement répété de la pointe sur les flancs du disque vinyle va, à force, user le diamant. Il existe plusieurs types de taille, dont les plus courants sont l'elliptique, qui aurait tendance à s'user davantage, et la pointe sphérique, plus résistante, avec des variantes de type Shibata, FineLine, etc. Avec une loupe, on peut facilement vérifier s'il faut faire retailler le diamant de sa cellule (s'il est déformé, usé), ou bien le changer s'il s'agit d'un diamant solidaire de sa tête, tête complète qu'il faudra donc envoyer périodiquement chez un spécialiste de la retaille (en Italie, en Hollande, au Japon ou aux États-Unis !).



Carte Phono RIAA intégrée ou Préamplificateur PHONO externe ?


Préamplificateur Phono Vous êtes déterminé à passer ou à repasser au vinyle, seulement voilà, l'amplificateur intégré que vous avez acheté voici quelques années n'offre pas d'entrée PHONO, ni MM, ni MC ! Pas de panique : sans devoir changer d'amplificateur, vous allez pouvoir ajouter un préamplificateur Phono externe entre la platine et une entrée 'Source' (à haut niveau) de votre ampli - ou bien ajouter une carte Phono optionnelle dans ledit ampli, puisque certaines marques comme ATOLL ou LINN le proposent. Un préamplificateur Phono va jouer le rôle d'un correcteur RIAA, c'est-à-dire qu'il va corriger le signal émis par la tête selon les spécifications de ce standard d'origine américaine, et bien souvent l'amplifier, pour pouvoir le mettre à niveau des autres entrées dites "à haut niveau", de type AUX, TUNER, CD... Seules certaines cellules très dynamiques peuvent se passer de préampli RIAA et se brancher directement sur une entrée Ligne, mais avec l'immense majorité des cellules du marché, il vous faudra une correction spécifique - et donc un préampli phono. Si vous voulez vraiment retrouver le son 'chaud' des vinyles dans vos enceintes, quelques contructeurs ont fait le choix des lampes tubes ; ainsi, les références Pro-Ject Tube Box S ou mieux, le Pro-Ject Tube Box DS argent, qui font figure de favoris chez Easylounge !



Choix d'une platine vinyle hi-fi audiophile


Bon, vous avez vérifié la présence d'une entrée analogique PHONO (MM et/ou MC) au dos de votre amplificateur, ou bien vous avez enfin choisi un préamplificateur Phono RIAA pour brancher votre platine vinyle sur votre ensemble Hi-Fi. Il ne reste plus qu'à choisir la platine, et pour cela, nous avons listé les utilisations les plus courantes, en répondant à chaque usage par toute une gamme de modèles, spécialement sélectionnés pour leurs qualités, ou leur praticité. Changer la vitesse de rotation du disque, régler l'anti-skating du bras, c'est-à-dire l'anti-dérapage de la pointe, et pouvoir remplacer ladite tête de lecture, seront des fonctionnalités minimales requises.


Voici donc les critères à analyser pour bien choisir la platine vinyle Hi-Fi ou audiophile qu'il vous faut, sachant que vous pouvez toujours nous consulter pour répondre à vos questions si vous hésitez entre plusieurs modèles, et utiliser notre comparateur pour affiner votre choix...

  • La qualité des fonctions : attention aux platines en plastique à petit budget qui font tout, le ménage et le café en prime... Une bonne platine ne fera que lire des disques, tout simplement, mais le fera bien comme il faut. Quitte à commencer par la platine la plus simple à utiliser, telle notre platine vinyle entièrement automatique Marantz TT5005 noire.
  • La longévité : quitte à investir dans une table de lecture neuve, faites-le avec discernement, et privilégiez une marque Hi-Fi connue et reconnue ; certaines marques, comme ORTOFON, fêtent allègrement leurs 100 ans d'existence, ce qui est un critère indicatif déterminant quant à la qualité des prestations fournies sur la durée...
  • L'évolutivité : quels peuvent être les éléments que vous pouvez changer par la suite sur votre platine pour améliorer sa qualité de lecture, tout en gardant la même base : la cellule, le plateau, le bras ? L'ensemble ?
  • La complexité des réglages : pouvoir régler finement la vitesse de lecture, l'azimut de sa tête de lecture, l'anti-skating ou bien la hauteur du porte-cellule, sont autant d'arguments pour des audiophiles soucieux de tirer le meilleur parti de leur matériel haute-fidélité !
  • La praticité : si vous souhaitez juste pouvoir relire quelques disques oubliés au grenier ou à la cave, et que vous n'avez pas (ou plus) de chaîne hifi digne de ce nom, choisissez plutôt une platine amplifiée, au dos de laquelle il vous suffira juste de brancher une paire d'enceintes - comme la platine vinyle amplifiée Pro-Ject Jukebox rouge.
  • Le budget : investir dans une platine audiophile peut s'avérer un excellent calcul si vous disposez d'une discothèque de qualité ! Vous arriverez toujours à revendre un très bon prix une platine phono de qualité, comme par exemple les références du constructeur écossais Linn, notamment avec son indémodable modèle Linn Majik LP12.



Quelle platine vinyle pour quel usage ?

  • J'ai une utilisation purement Hi-Fi domestique, ou semi-professionnelle, pour jouer au DJ.
  • Je souhaite juste écouter de la musique en toute simplicité, ou bien numériser mes vieux disques.
  • Je possède beaucoup de disques vinyles (plusieurs centaines, voire milliers), ou seulement quelques dizaines.
  • C'est compliqué de manipuler une platine, ou j'ai peur de rayer mes disques, que faire ?
  • Mon amplificateur intégré ne dispose d'aucune entrée PHONO, que me conseillez-vous ?

Quelle platine phono choisir ?

  • Pour une installation Hi-Fi, privilégiez l'entraînement par courroie, contre l'entraînement direct pour jouer au DJ (pour mixer, un démarrage instantané, du scratching, faire varier le pitch...).
  • Pour numériser vos vieux vinyles, privilégiez une platine USB qui rendra l'opération plus simple à réaliser avec un logiciel dédié (souvent fourni).
  • Choisissez une bonne platine Hi-Fi bien résistante pour un usage intensif, avec possibilité d'évolution par la suite (autorisant le changement de bras, de type de cellule...).
  • Pour minimiser les manipulations, investissez dans une platine entièrement automatique, qui lira les disques toute seule.
  • Investissez dans un préampli Phono de qualité si votre ampli intégré ne possède pas d'entrée Phono



Les accessoires pour bien profiter de vos disques vinyles


Project Spin Clean Découvrez les accessoires d'entretien pour platines et disques vinyles proposés par Easylounge ! La poussière est l'ennemie jurée du vinyle et de la pointe en diamant : le frottement de la pointe sur les micro-poussières qui s'accumulent au fond du sillon raye le vinyle, et use d'autant la pointe. Pour obtenir un disque bien propre, il ne suffit pas de le brosser avec une brosse antistatiquePro-Ject Brush-It, car on peut également les laver ! Sans investir dans d'onéreuses machines à laver les disques allemandes ou américaines, un kit de nettoyage de disques Pro-Ject Spin Clean permettra de laver le disque sur les deux faces, d'enlever les micro-poussières du fond du sillon et rendre ainsi au vinyle sa brillance originelle. Utilisez de l'eau de pluie filtrée, ou de l'eau douce soigneusement décalcairisée avec une bonne proportion d'alcool pour le lavage, le calcaire de l'eau du robinet étant nocif pour le vinyle. Pour isoler le disque des parasites occasionnés par la rotation du plateau, vous pouvez ajouter une feutrine (colorée) comme le font les DJ's, telle les feutrines couvre-plateau Pro-Ject grises, jaunes, noires, rouges... (qui existent également dans d'autres coloris, consultez-nous).


Notre fameux kit d'entretien pour vinyles Thorens Cleaning Set est un élégant coffret en bois contenant tout ce qu'il faut pour entretenir vos disques vinyles et votre platine sur la durée : brosse antistatique, liquide de nettoyage, chiffon anti-poussière, brosse pour diamant... Enfin, pour lire correctement un disque vinyle, sans que la pointe de lecture ne force davantage sur un flanc que sur l'autre, utilisez un des niveaux à bulle Ortofon, qui sera parfaitement indiqué pour optimiser l'horizontalité de votre platine analogique. Pour isoler votre table de lecture du meuble, si celui n'est pas adapté (vieux bahut en bois, sensible aux vibrations), mettez des pieds anti-vibratoires Stabren sous les pieds de la platine, afin de minimiser les vibrations.

– Par Christophe Bedel

Informations sur les packs
0 articles
sélectionnés
Chargement...
Calcul en cours...
0 articles
sélectionnés
Votre historique
est vide